Service de presse n°44

 

Traversées a reçu :

cropped-cropped-bandeau-traversc3a9es-41.jpg

Les recueils suivants :

 

* A l’envers des cimes

Michel Ferrer

Clapas, Franche Lippée, 2016; 8 pages

* Allers… et retour – Idas… y vuelta

Jacques Canut

Cálamo, 2016; 15 pages

* Alphabet – De A à M

Philippe Jaffeux

Passage d’encres/Trace(s), 2014

* Anamnèse

Claude Bardinet

Librairie-Galerie Racine, 2014; 55 pages

Depuis l’aède, en passant par le barde, le troubadour, le trouvère, le félivre, la poésie véhicule autant d’antécédents que de sensibilités nouvelles. L’anamnèse est le récit des antécédents. L’intrication poétique témoigne de la relation du poète aux poètes et à l’univers poétique. La sérendipidité est le talent naturel de ceux qui ont la chance de faire par hasard des découvertes inattendues, en particulier en sciences, et de savoir les rendre intéressantes ou valables. L’homme est sous condition de nature, mais il a vocation à faire des découvertes inattendues, et pas seulement dans les sciences. L’existentialisme n’est pas un humnaisme, car l’homme n’existe pas librement, mais évolue dans un flux de nature, sans liberté de destin. Il peut seulement bâtir l’imaginaire des risques, mais ne peut contraindre la nature à se plier à toutes ses volontés.

* Antichambre

Christian Castillo

recueil de poésie aux éditions Indescriptible

8, rue Anselme payen à Paris 15

* L’Antigone manquée

Catherine Baptiste

Gravures de Jérôme Bouchard

Bleu d’encre, 2016; 71 pages

« J’ose moi aussi

ces rivières soudaines

épaisses de résine,

longuement nourries au coeur du fruit,

hurlées en pointe de rose.

Et quand cette fleur de mots

s’empourpre

dans la surrection des hivers,

l’insurrection est un olivier jaseur,

Une femme

Une fleur éclatée

sous terre d’oliviers »

* Bonne nouvelle… la vie est belle! – Petit papillon, prends ton envol…

Anne Bousman

Chloé des Lys, 2015; 27 pages

C’est l’histoire d’un petit papillon qui est confronté à ses complexes, à ses difficultés à s’assumer.

Il va retrouver le goût de la vie grâce à sa maman…

* Carnet de Corée

Eric Chassefière

Encres Vives, 2014; 16 pages A4

* Le cauchemar de Marianne

Jean Gualbert

Chloé des Lys, 2015; 39 pages

* Ce regard qui nous vient du monde

Eric Chassefière

Rafael de Surtis, 2015; 69 pages

* Le chemin de Casaluz – En terre de Camargue

Jeanne Champel Grenier

CCCM, 2014; 162 pages

Quand il faut tout quitter pour enfin se trouver… « Le chemin de Casaluz », c’est l’itinéraire émouvant d’un peintre qui ne trouve sa route qu’à la lumière de l’amour.

Un roman sur le mystère de l’acte créatif mais aussi un grand hommage à la Camargue sauvage.

* Chemin de fer

Michel Joiret

M.E.O., 2016; 148 pages, roman

Un circuit sur la moquette: rails, motrice, quatre wagons, la gare, le sifflet… Une enfance comme un voyage perpétuellement fantasmé. Jusqu’à ce que la famille se dédouble, deux chambres en alternance, plus de place pour le circuit et presque plus d’enfance…

La retraite venue, Valentin Duvalois restaure son rêve: un appartement proche de la gare du Midi, les songeries sur un quai d’où il ne partira jamais, le précieux album des coupons mauves d’autrefois… Les départs et les arrivées des autres accélèrent le passage des jours. Roulements des boggies, sourire de la jeune Africaine qui officie au snack, trilles du canari Aristote – un présent de son ami Karim, l’épicier de la rue. Puis cette grève des cheminots, pétards le jour, silence la nuit… Et ce wagon éclairé sur une voie latérale. Immobile, improbable.

* Le chien de Zola

Laurent Grison

Editions Henry, La main aux poètes, 2016; 91 pages

* Choses dites choses tues

Nathalie D. Druant

Chloé des Lys, 2013; 60 pages

* Déclives

Michel Santune

Poèmes chez France-Libris, 2016, 55 pages

* En marche laisser jaillir les mots des maux en marge!

Extraits de critiques & autres entretiens à propos de l’écriture de Rome Deguergue – 2003-2013

Schena editore, 2013; 200 pages

Dans cette anthologie critique autour de l’écriture de Rome Deguergue, il n’est pas tant question de faire du nouveau, mais bien d’être à l’écoute de ce qu’il y a de plus originel et empathique, dans le but de faire du texte un lieu de liberté, où le rapport au langage stabilisé par l’acte même de se former, de se déformer et de se conformer à certaines règles, confère de l’énergie mentale, seule capable de rendre supportables le mal, la souffrance, la culpabilité, l’inquiétude du sentiment amoureux, et même l’honnêteté et la beauté, bref de scruter, au coeur de l’état humain trop humain, ces empreintes inscrites dans le corps et l’esprit, desquelles découlent nos credos.

Ne serait-on effectivement que ce dont on se souvient? Ecrire c’est aussi tenter de donner une éclaircie à notre être intranquille, mieux respirer et savourer le monde. Rome Deguergue mérite toute notre attention, et celle des éditeurs. Le lecteur suivra. Par sa parole nouvelle, cet écrivain nous donne le plaisir et le voyage, et nous fait rêver, en ce début confus du troisième millénaire.

Giovanni Dotoli

* Entre les griffes du rire

Vasile Ghica

Traduit du roumain par Constantin Frosin

Le Brontosaure, Littérature roumaine, 2014; 145 pages

Tout d’abord un contemporain, Vasile Ghica, auteur d’aphorismes dignes d’un La Bruyère ou d’un La Rochefoucaud roumains, aussi

satiriques et aussi vrais que ceux-la. Le plus souvent simples lignes, où la fantaisie verbale de Frosin se donne libre cours, totalement légitime cette fois jusqu’en ses dérives langagières.

Paul Van Melle

* Etonnante nature… révélant la nôtre!

Raymond Calmettes

Clapas, Franche Lippée, 2014; 8 pages

* Je suis poète

Louis Savary

Les Presses Littéraires, 2015; 100 pages

* Nouvelles du couple

sous la direction de Samuel Dock, textes d’Alain Vircondelet, Valérie Bonnier, Jérôme-Arnaud Wagner, Hafid Aggoune, Frank Bertrand, Stephanie Le Bail, Rebecca Wengrow, Marc Villemain, Erwin Zirmi…

France-Empire, 2014; 142 pages

Le couple, voilà un sujet qui inspire l’humanité depuis l’Antiquité; une histoire qui semble immuable. Un être en rencontre un autre. Pour une raison occulte, inaccessible et mystérieuse, ils se lient entre eux. Processus éternel de deux êtres qui parviennent à n’en former plus qu’un: le couple transparaît comme un être vivant qui naît, grandit et meurt. Mais aime-t-on encore lorsque tout s’arrête? Que reste-t-il de ces amours? Une infinité de personnalités, de rencontres, de hasards, de choix s’expriment au fil des nouvelles réunies dans ce livre. Samuel Dock, jeune auteur et psychologue, est parti à la rencontre d’écrivains d’horizons très divers avec une unique demande: donnez-moi des nouvelles du couple. Narcissique, complice, tendre, émouvant, voire érotique, parfois destructeur, des auteurs sans concession racontent avec brio le couple dans tous ses états. Dans notre société hypermoderne, prônant l’avoir au détriment de l’être, la définition de l’entité couple a-t-elle encore un sens? A l’heure de l’individualisme et de l’hédonisme de masse, que reste-t-il de ce qu nous connaissons du couple? L’amour peut-il encore durer?

* Pages sans défense

Pierre Schmacher

Chloé des Lys, 2015; 58 pages

* Petites crispations juvéniles

François Harray

Traverse, 2015, 100 pages

Gabriel est un tamponné de la vie, du sexe, de l’amour. Un mal parti en apnée dès sa naissance malgré son sang bleu. Voici six nouvelles qui se déclinent en autant de périodes de sa vie. L’adolescence, la post adolescence, les prémices de la vie d’adulte, la découverte du vrai amour, la création d’une famille et la découverte de la paternité. Il ne s’agit pas d’y voir une quelconque adaptation à la norme sociale hétérosexuelle. Encore moins aux convenances. Gabriel est en permanence dans le rouge rugissant des tours minutes de la vie. Le crash peut survenir à tout instant. Six étapes dans un monde bancal.

* Poèmes poitrinaires – Récitatif

Nicolas Jaën

Clapas, Franche Lippée, 2016; 8 pages

* Profonde la lampe d’autrefois

Eric Chassefière

Encres Vives n°437, 2014; 16 pages A4

* Ricochets

Jacques Canut

Carnets confidentiels, 2016; 11 pages

* Le sort est en jeu

Jeanpyer Poëls

La Porte, 2014; np

* Sous l’eau des mûriers

Eric Chassefière

La Porte, 2015; 24 pages

* Tags

Pierre Covarel

Clapàs, collection Franche Lippée, 2015; 8 pages

* Le temps d’exister avant le froid

Nikos Leterrier

poèmes et chansons illustrés par l’auteur

Chloé des Lys, 2015; 71 pages

* Un train pour Odessa

Jeanne Champel-Grenier

France Libris, 2015; 80 pages

* Want to Wake Alive – Selected Poems

Keith Barnes

K.B. – Aussi petit que mon prochain

Jacqueline Starer

Editions d’écarts, 2014; 300 pages

Né dans l’East End de Londres le 12 novembre 1934, Keith Barnes, enfant, peint aux côtés de son grand-père et compose dès l’adolescence. A treize ans, il entre sur concours à la Royal Academy of Music. Ses oeuvres sont jouées. En 1962, il rompt avec tout ce qui a précédé. C’est en 1963, après un long séjour à Chypre, qu’a lieu sa rencontre décisive avec Jacqueline Starer. Ils vivront à Paris, aux Etats-Unis, en Israël puis de nouveau à Paris où Keith Barnes meurt le 10 septembre 1969 d’une leucémie aiguë.

Avec K.B., Jacqueline nus introduit au coeur de l’oeuvre de Keith Narnes comme seule pouvait le fair ecelle qui consacre encore tant d’énergie à conserver, traduire et faire – entendre – la voix d’un homme dont la création prend en défaut toute classification réductrice. C’est pourquoi nous avons placé son édition bilingue à l’articulation de l’ouvrage en trois volets présenté ici, tandis que Les poèmes choisis sont – livrés – sans filet, sans retenue de sens.

Want to Wake Alive est une Ouverture à part entière, celle d’une Vie qui veut se réveiller Vivante. La texture, la trame sonore, les constellations harmoniques et polyphonies flottantes donnent à sa langue à claire-voie un impact sensoriel qui fait entrer en résonance nos mémoires et nos imaginaires musicaux, graphiques et picturaux. Si elles n’ont pas été éprouvées d’abord, le sens ne peut que les oblitérer, tant nous avons désappris à entendre et à recueillir ce qui nous désoriente à force de tendre à nous recentrer.

Keith Barnes habite l’incarnation d’une évidence: la vérité de l’oeuvre s’élabore comme une respiration de l’entre-deux où le son se conjugue à la lumière pour faire surgir d’une faille, d’une déchirure, d’une conscience insoupçonnée, le profil pur du réel qu’elle a sculpté.

Avec Aussi petit que mon prochain, l’interprétation française de Jacqueline Starer défie la traduction et renvoie au coeur textuel qu’elle partage.

MBH


Les revues suivantes :

* Comme en poésie n°67, septembre 2016, 80 pages

Beaucoup de poètes pêle-mêle certains connus de Traversées, des illustrations en couleurs de Flam; des infos; la cité critique que nous avons abandonné dans la revue papier en privilégiant les auteurs; c’est bien aussi ainsi mais ne pas oublier qu’il est important de parler des livres au plus vite de leur parution! Une uniformité de police de caractère aiderait à la lisibilité…

Revue trimestrielle de poésie

2149, avenue du Tour du lac à F-40150 HOSSEGOR j.lesieur@orange.fr http://perso.orange.fr/jean-pierre.lesieur

(Jean-Pierre LESIEUR)

* Concerto pour marées et silence n°9 – 2016

Revue de poésie

164, rue des Pyrénées à F-75020 Paris colette.klein14@orange.fr

(Colette KLEIN)

* Le Gletton n°483, juin 2016; 20 pages A5

mensuel de la Gaume et d’autres collines

28, rue Saint-Martin à B-Villers-sur-Semois ; micheldemoulin@yahoo.fr

(Michel DEMOULIN)

* Il Convivio Anno XVII numero 2, Aprile-Giugno 2016; 100 pages A4

Trimestrale di Poesia Arte e Cultura dell’Accademia Internazionale « Il Convivio », Via Pietramarina, Verzella 66 à I-95012 Castiglione di Sicilia (CT) – Italia http://www.museovallealcantara.it angelo.manitta@tin.it

(Angelo MANITTA)

* L’intranquille – Revue de littérature; n°10, mai 2016

Atelier de l’agneau éditeur, 1, Moulin de la Couronne à F-33220 Saint-Quention-de-Caplong

* Libelle n°279, juin 2016, n°280, juillet août 2016,

6 pages A5 – Mensuel de poésie

14, rue du Retrait à F-75020 PARIS pradesmi@wanadoo.fr http://www.libelle-mp.fr

(Michel PRADES)

* Microbe n°95, mai-juin 2016, np –

La revue qui déchauve les coiffes

Launoy, 4 à B-6230 Pont-à-Celles ericdejaeger@yahoo.fr

(Eric DEJAEGER)

* Poésie sur Seine,

n°92, août 2016,

revue d’actualité poétique ; 116 pages ;

13, Place Charles de Gaulle à F-92210 Saint-Cloud.

(Le cri ; Claud Luezior ; Georges-Emmanuel Clancier ; Hédi Bouraoui ; Claude Held ; Béatrice Llibert ; Jeanine Salesse…)

13, Place Charles de Gaulle à F-92210 Saint-Cloud. http://www.poesie-sur-seine.com

(Pascal DUPUY)

* Rose des temps n°24, janvier à avril 2016

Revue de l’association Parole & Poésie ; prix de la presse poétique 2012 de la Société des Poètes Français

12, rue Théophraste-Renaudot à F-75015 Paris parole.et.poesie@gmail.com

(Patrick PICORNOT)

* Septentrion n°2/2016; 100 pages

Arts, Lettres et Culture de Flandre et des Pays-Bas,

revue trimestrielle éditée par l’institution culturelle flamando-néerlandaise « Ons erfdeel vzw » …

beaucoup d’articles et chroniques très fouillés

Murissonstraat 260 à F-8930 Rekkem.

+32 (0) 56 41 12 01 http://www.onserfdeel.be http://www.onserfdeel.nl http://septentrionblog.onserfdeel.be

(Luc DEVOLDERE)

* Soleils & cendre – Revue d’écriture, n°115, avril 2015 (Qui es-tu frère rêve? de Pierre Colin… suivi de l’écume et la lumière, par les Solicendristes); n°116, septembre 2015 (mise en abyme … éloge de la récursivité de la langue); n°118, juin 2016 (Sextine)

1bis, impasse Anatole France à F-84500 Bollène solicend@orange.fr http://www.soleils-et-cendre.org/

(Isabelle DUCASTAING)



 

Advertisements