Lectures de juin 2015 de Patrick Joquel

 

 

Lectures de juin 2015

de

Patrick Joquel

 

www.patrick-joquel.com

poésie 

Titre : Avec mes deux mains

Auteur Simon Martin

Images d’Estelle Aquelon

Editeur : Cheyne 2 015

Année de parution : 2 015

Prix : €15

Un très bel ensemble de poèmes sur le thème de la main. On explore l’univers de nos deux mains, leurs possibilités, leurs élans, leurs éclats. Des poèmes limpides qui centrent sur soi. Sur le corps. Et qui ouvrent des horizons intimes ou humoristiques, voire existentiel. Rien d’aussi simple qu’il n’y parait au premier abord. Evidemment, sinon ce ne serait pas poésie…

Des images qui accompagnent, jeux de mains, jeux de doigts, de formes. Comme un silence. Comme un langage muet. Un autre aspect des mains d’ailleurs.

Un ensemble ludique aussi et qui se prête bien à une mise en voix (en scène) collective à l’échelle d’une classe ou d’un centre de loisirs. Bref, un livre riche de possibilités comme il en existe d’autres, mais pas autant qu’on le voudrait.

http://www.cheyne-editeur.com/index.php/poemes-pour-grandir/279-avec-mes-deux-mains

 

*

 

Titre : Le don furtif

Auteur jean-Marie Barnaud

Editeur : Cheyne

Année de parution : 2014

Sept parties dans ce livre. Sept qui s’accompagnent, vibrent ensemble. C’est une des magies de Barnaud, ces unités de ton, ces résonances entre les poèmes. Ce qui permet de lire le livre en entier comme de s’arrêter sur une page. Indépendance et lien.

Cet homme est en quête permanente. Ce qu’il cherche lui échappe, comment nommer l’insaisissable ? « larçin furtif » ? « joie » ? poésie ? Autant de mots qui jalonne une œuvre publiée dans cette belle collection verte de Cheyne.

Une quête obscure : se mettre au bureau, tenter l’écriture… Avec en toile de fond les drames du jour. Les émigrants, ceux qui frappent aux iles de l’Europe viennent interpeller le poète, se glisser dans le poème. Barnaud n’est pas dupe, ses mots ne changeront rien à l’Histoire, mais les prononcer sauve quelque chose, de l’oubli. La poésie, la perte, on y est, encore, dans cet entre deux furtif de la vie.

Une vie d’homme. De passant. L’heure approche « on a mis le corps en coupe serrée ». la vieillesse. Tenir debout encore un peu… Regarder sa vie « qui pourrait prétendre qu’on est passé à côté ». les dernières pages ouvrent l’avenir, rebondissent au-delà de cet horizon fermé pour tenir haut la flamme de cet incendie : le don furtif de la vie.

Un livre émouvant, poignant, juste. Oui, juste de la poésie comme je l’aime quand elle vient me chuchoter le cœur.

http://www.cheyne-editeur.com/index.php/recherche-livre/search?keyword=bGUgZG9uIGZ1cnRpZg==

 

Conte album

 

Titre : La faim de l’ogre

Auteur: Patrice Favaro

Peintures sur bois de Françoise Malaval

Editeur : Vents d’ailleurs

Année de parution : 2013

Un livre magnifique. Inspiré des jataka asiatique. Un conte donc. Et comme pour les jatakas du temple de Chiang Mai une illustration en une seule image. Dans le livre elles se présentent sous forme de neuf carrés que l’on peut assembler comme dans l’histoire ou articuler comme on le souhaite inventant ainsi une autre façon de dire le conte. C’est beau, ludique et joyeux. J’aime.

Le conte ? Une poignée de princes… Lequel deviendra roi ? Un conte sur la maitrise de soi. Le respect de l’autre et du monde. Simple, limpide et bien riche en savoir être.

Un bel objet à mettre dans toutes les bcd et cdi !

http://www.ventsdailleurs.fr/index.php/catalogue/item/la-faim-de-l-ogre

et le blog de Patrice

http://mots-nomades.hautetfort.com/

 

*

Titre : Les oreilles de Sigismond

Auteur: Patrice Favaro

Editeur : éditions Thierry Magnier

Année de parution : 2015

Prix : €5.10

Un petit roman, petit format, tout simple. Limpide. Evident, comme un ruisseau. Un petit garçon, de grandes oreilles. La difficulté de vivre avec elles. Le bonheur de vivre avec elles aussi. La différence. Puis la rencontre de l’autre. De l’amour. La réussite et les doutes professionnels, existentiels. Une vie d’homme. Une vie à découvrir et qui interroge sur qu’est-ce au fond que la différence ? qu’est-ce qui fait l’homme ?

À mettre dans toutes les classes et pas seulement les petites !

http://www.editions-thierry-magnier.com/9782364746619-l-patrice-favaro-les-oreilles-de-sigismond.htm

et le blog de Patrice

http://mots-nomades.hautetfort.com/

 

Roman

 

Titre : Nous sommes tous des exceptions

Auteur: Ahmed Dramé

Editeur : Fayard

Année de parution : 2014

On a déjà beaucoup parlé autour de ce livre et du film qu’il a généré Les Héritiers. Qu’en dire de plus sinon que cette histoire vraie est un bonheur. Un rappel : quand on donne du sens et du sens humain à ce qu’on fait, on avance. Quand l’éducation, qu’elle soit nationale, privée ou autre encore, donne aux enfants la possibilité d’être homme avant d’être élève, elle permet de grandir. On est loin alors des étriqués des programmes et autres documents administratifs, on est dans la vie. La vie, la vraie.

Oui, un rappel à garder les mains, les yeux et le cœur à hauteur d’homme.

 

 

Publicités