Chemin de feu, peintures de Glef (Geneviève) Roch, poèmes de Bernard Grasset, Le Lavoir Saint-Martin, 4, Villa des Gobelins à F-75013 Paris, 2013, 87 pages.

 chemin-de-feu-300x212

  • Chemin de feu, peintures de Glef (Geneviève) Roch, poèmes de Bernard Grasset, Le Lavoir Saint-Martin, 4, Villa des Gobelins à F-75013 Paris, 2013, 87 pages.

Dès l’abord, il convient de préciser que ce livre, tout de noir vêtu et doté d’une édition à l’italienne, se partage entre les peintures de Glef Roch et la poésie de Bernard Grasset.

Compagnes de tous les instants, la peinture et la poésie font ici plus qu’ailleurs un excellent ménage. L’un comme l’autre se sacrifient à l’instant qui passe en déposant de neuves couleurs mais également des mots, des phrases, des textes qui n’appartiennent qu’à des créateurs.

Peinture et poésie sont privilégiées en tant que telles alors que l’œuvre de chacun des artistes accuse une forte personnalité. Tous deux se fondent avec délices dans l’entité de cette collection.

Les en saluer m’est un privilège.

A dire vrai, avant ce magnifique ouvrage, je ne connaissais pas le peinture Glef (Geneviève Roch). Je la découvre avec plaisir.

Quant à Bernard Grasset, nous savons bien que son talent généreux s’appuie sur des expériences toujours positives.

Ce livre souligne une fois encore la richesse intellectuelle qui ressort de la fusion peinture/poésie.

©Chronique de Jean Chatard

Publicités