Salvatore Gucciardo : La peinture est une « aventure passionnelle, fantastique et magique. »

reve-dore-copie-1

Salvatore Gucciardo, c’est un univers qui m’a intrigué dès le début. Des toiles qui titillent l’imaginaire, une dimension, des couleurs qui accrochent l’œil. L’artiste a accepté de répondre à quelques questions et je l’en remercie…

Atelier de S. Gucciardo
Atelier de S. Gucciardo

Tout d’abord, pourrais-tu te présenter, s’il te plaît ?

Depuis toujours, j’aime la puissance de l’image, la magie des mots, l’essence sacré

de la création. Fasciné par le monde de la peinture et de la poésie,

j’aime voyager dans l’imaginaire en illustrant le mystère de l’âme et de l’univers.

Tes peintures ressemblent un peu à de la science fiction : un autre monde, un autre univers… Qu’est-ce que tu en penses ? 

L'astre flamboyant
L’astre flamboyant

Mon univers est le reflet de mon dialogue entre l’homme, la nature et l’univers. C’est une communion profonde avec les Forces visibles et invisibles du cosmos. Pour pouvoir créer, l’artiste doit communier avec ce dernier en toute humilité. De cette communion nait une myriade de sensations, d’émotions qui se transforment en images qui peuvent être proches de la science-fiction, d’une vision fantastique, insolite…

Selon, toi, il y a-t-il un lien entre poésie et peinture ? Si oui, lequel ?

Pour moi la poésie joue un rôle important dans la peinture. Pour qu’un tableau vibre, émette des émotions, il a besoin du souffle poétique. Depuis l’origine de la peinture, la poésie a toujours était présente dans les œuvres picturales. Le peintre a une âme de poète. Sa poésie, il l’exprime par la couleur, les formes, le mouvement des lignes, les expressions des visages, des corps… Son souffle créateur est en connivence avec l’essence de la poésie.

Comment choisis-tu tes sujets ? Où puises-tu ton inspiration ? Dans l’envie ou tes états d’âme du moment, dans la réalité (un sujet qui te touche, etc.) ?

Le choix de mes sujets dépend de mon vécu, de mes observations. Mon inspiration est universelle étant donné que j’ai un dialogue constant avec la nature, l’homme et l’univers. Tout m’intéresse. Cet intérêt provoque en moi des émotions, des vibrations qui donnent naissance à une multitude de visions qui illustrent la communion que j’ai avec toutes les Forces qui gèrent le cosmos. La nature, l’être humain, l’animal, l’univers sont des sources d’inspiration inépuisables. Chaque artiste, selon son degré de sensibilité, d’intelligence s’inspire de ces sources pour créer.

Si tu devais définir en une phrase le mot peinture ?

Aventure passionnelle, fantastique et magique.

Tu parles vibrations, interactions… Crois-tu qu’il puisse y avoir un lien entre ta peinture et, par exemple, la photographie (dans ce qu’elle a de créatif) ? Ou mieux, la musique ?

Le jugement dernier
Le jugement dernier

Je crois qu’on ne peut pas comparer la peinture à la photographie. Ce sont deux expressions artistiques différentes. Chaque discipline à sa valeur. Le peintre pour s’exprimer à besoin d’une toile, des couleurs et des pinceaux. Le photographe a besoin d’un appareil photo et du concret pour se réaliser. Leurs façons de penser, de sentir et de créer ne sont pas semblables. L’acte de photographier est plus mécanique, celui du peintre est plus humain, plus divin, étant donné que dans la création picturale il y a une part invisible (l’inconscient) qui surgit du pinceau et vient sublimer l’œuvre… Par contre pour ce qui concerne la musique, nous sommes dans un monde plus proche de celui de la peinture. La musique a le même pouvoir magique que la peinture. Ce sont deux techniques créatives différentes qui s’alimentent à la même source : « l’âme ». Les émotions ressenties par le musicien se transforment en une multitude de notes musicales illustrant des images, des sensations qui font vibrer toute notre personne… Il suffit d’écouter Antonio Vivaldi, Ludwig Van Beethoven, Johann Sebastian Bach, Wolfgang Amadeus Mozart…

Tu me donnes un aperçu de tes poèmes ?

Géographie évolutive

Le halo de brume

Masque

Le visage de la sylphide

Le spectre

Émane de la tête du cheval

Il dépose

Une ombre ovoïdale

Sur l’axe de la sphère

L’animal s’évanouit

Dans la cartographie nuageuse

La vision est hallucinante

La masse agitée

Toute une énergie

Alimente

Des formes insolites

Un amas cellulaire

Surgit du geyser abyssal

C’est un souffle violent

Éjecté

Par la pulsion vitale

Tout est mystère

Dans la géographie évolutive

Les bras spiraux

Encerclent

Les corps en fusion

©Salvatore Gucciardo

Tu parles spiritualité… Y a-t-il une dimension religieuse au-delà du spirituel ?

La Source de vie
La Source de vie

Le religieux et le spirituel ont toujours été associés. L’un définissant l’autre. Ils sont complémentaires dans l’éducation chrétienne. Ils sont indispensables à l’équilibre de l’homme. Ils ont joué un rôle capital dans la construction de notre civilisation. A une certaine époque, la religion dominait le monde. L’homme moderne a pris ses distances vis-à-vis de cette dernière. Il a donné ses priorités à la science et aux richesses matérielles. Cet attrait a provoqué une froideur au niveau de son comportement. En tournant le dos aux valeurs spirituelles, l’être c’est appauvri. Dans ma peinture et dans ma poésie, j’essaie de transmettre une vision divine de l’être. J’espère que ce regard sacré qui correspond à ma sensibilité apportera à l’homme un bien-être…

Lorsque tu peints, te mets-tu en situation ?

Es-tu capable de peintre n’importe où ? Le lieu où tu peins influence-t-il ta créativité ?

La Destinée humaine
La Destinée humaine

Pour peintre, j’ai besoin de me recueillir, de méditer. L’acte créateur est sacré. J’ai besoin de communier avec la toile pour pouvoir sortir du néant l’œuvre qui va se fixer sur cette dernière.

Je peux peintre n’importe où si le besoin se présentait. Ma préférence, c’est de me retrouver seul dans mon atelier. La création sera plus profonde.

Le lieu où je peins n’influence pas ma créativité. Je suis un peintre des mondes intérieurs.

Constamment, je porte un regard en moi-même. Souvent, je peins sans modèle. La nature, m’a donné le privilège d’assimiler la réalité et de l’intégrer dans mon univers. Il y a tout un cérémonial qui s’opère en moi et donne naissance à des visions surprenantes…

Tu utilises beaucoup, à voir les toiles, l’orange et le bleu que représentent ces couleurs pour toi ?

Ces couleurs me touchent par leur chaleur, leur luminosité et leur volupté. Elles ne sont pas les seules à être présentent sur ma palette… J’aime l’univers de la couleur, car la couleur est magique et envoûtante. Sa sensualité illustre toutes les émotions et donne aux images une puissance universelle. Il suffit de se pencher sur l’histoire de la peinture pour en être séduit.

Tu mets l’homme au centre de ta création : en fait, crées-tu pour toi, pour les autres ? En fonction des autres, de leurs goûts ?

Monographie S. Cucciardo
Monographie S. Cucciardo

En effet, l’homme joue un grand rôle dans ma vision créative. Physiquement, c’est l’animal le plus fragile sur terre et le plus puissant par l’esprit. La nature l’a doté d’une force surnaturelle qui lui a permis d’affronter tous les dangers et de construire une civilisation. C’est un parcours titanesque et fascinant. Doté d’un esprit de conquérant et d’une essence divine, il ose s’aventurer vers de projets complexes. Après avoir conquis la terre, le voici engagé dans l’exploration spatiale. Son ambition : créer une nouvelle civilisation dans l’espace qui serait encore plus compliquée que la terrestre. L’homme, ce grain de sable, cet animal étrange, doté d’une nature ingénieuse n’arrêtera pas de nous surprendre…

Au départ l’artiste crée par défi et par amour. Il a besoin de solitude pour se réaliser. Avant de subjuguer les autres, il cherche à se séduire lui-même, à satisfaire son rêve. C’est une aventure personnelle qui demande beaucoup de travail. Après avoir maîtrisé ses créations, il aime les partager avec les autres. Le véritable artiste est au service de sa sensibilité, de ses visions… On ne peut créer une œuvre en pensant aux modes, aux goûts des autres. Une œuvre fascine parce qu’elle est faite avec sincérité et amour.

Quel message (si message il y a) veux-tu-tu faire passer au travers de tes créations ?

Mes créations sont le reflet de mes sensations, de mes réflexions… Je cherche à sublimer l’être, à le rendre divin. Je l’incite à dialoguer avec la nature pour qu’il retrouve son harmonie intérieure. J’essaye à mon niveau, d’apporter ma petite contribution à la construction d’un monde meilleur. Dans chaque toile, je mets le meilleur de moi-même. Mon aventure artistique est passionnelle et se nourrit de la vie.

Rien à ajouter… merci pour cette interview ! Vous désirez en savoir plus ? Contempler plus de toiles ? Un site à la disposition des curieux… www.salvatoregucciardo.com 

©Christine Brunet

http://www.christine-brunet.com/

Publicités