Claude Donnay

L’heure des olivesClaude Donnay – illustrations de Claudine Goux – Bleu d’Encre Editions, 2011.Il émane de ce recueil une force vitale, une énergie voire une paix qui nous transportent sur les récifs d’un lieu qui tourne dans la beauté du mystère (de l’amour) que contient chaque jour.

Au revers de ses yeux
La lumière prend-elle sa source
Ou serait-ce le monde
Qui transpire sous ses paupières ?

On est ici en présence d’une poésie dont le cœur (amoureux) bat au rythme des calanques, des platanes, du laurier, du thym, du vin frais et des… olives ; on est ici en présence d’une poésie qui nous rappelle que le sens de l’existence doit être trouvé dans la simple joie d’exister.

Me réveille une tourterelle
Son cri impatient
Derrière la toile
L’aube tendue
Muette et ton souffle
En mesure

 On est ici en présence d’un poète qui ose l’amour, accueille la beauté de chaque souffle et embrasse toutes les beautés et merveilles qui l’entourent. Comme si le soleil dans son écriture avait pris la parole, Claude Donnay nous livre un recueil lumineux dont chaque mot semble trouver sa raison d’être dans « La chaleur d’un jour hors les jours ».

Ton corps mis à blanc
Coupe-feu clair
Sur la colline aux pins
Le sang des coquelicots
Dans l’herbe couchée
L’été soudain incarné
 

Pierre Schroven

Publicités